Frank Lampard se montre prudent sur la volonté du football anglais


L'entraîneur de Chelsea Frank Lampard se montre prudent sur la volonté du football anglais d'effectuer de nombreux tests, notamment sur les joueurs, pour permettre la reprise de la compétition.
Après l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne et la France, c'est au tour de l'Angleterre de s'interroger sur la question. Frank Lampard a émis un avis dubitatif sur le recours massif aux tests de dépistage par le monde du football, où la distanciation sociale est impossible. L

'entraîneur de Chelsea a déclaré qu'il ne serait "pas bien vu" que les joueurs et membres de staffs de Premier League aient, par rapport à d'autres corps de métier, un accès privilégié aux prélèvements permettant de savoir s'il y a eu contamination au Covid-19 ou non.

"Quand nous parlons de faire les tests envisagés, nous allons avoir au minimum 70 ou 80 personnes à dépister si nous reprenons l'entraînement, a déclaré l'ancien milieu de terrain dans une interview publiée samedi par BT Sport. Si nous devons faire ces tests régulièrement, c'est très bien. Mais je ne connais pas le nombre de tests effectués pour les personnels soignants et les travailleurs qui font des jobs incroyables sur les deux derniers mois".

28.000 morts au Royaume-Uni
"Je ne pense pas que cela me conviendrait, ni à personne d'autre, si nous ne nous assurions pas que les personnes en première ligne soient testées", ajoute Frank Lampard, qui estime "important" que le football soit "à sa place" vis-à-vis de la société.
Cette déclaration survient après la publication d'informations faisant état d'une volonté des instances dirigeantes du football anglais de permettre aux clubs d'utiliser des tests de dépistage après chaque match. Une solution qui solliciterait de façon importante les stocks et la capacité de production de tests dans le Royaume-Uni, pays qui dénombrait encore 621 décès supplémentaires dans son bilan de samedi. Depuis le début de la crise, plus de 28.130 personnes ont été tuées par le Covid-19 de l'autre côté de la Manche.